L'internet responsable

Glossaire

A-R
Adware ou publiciel

L'affichage de publicité est généralement considéré par le développeur du publiciel comme un moyen de récupérer ses coûts de développement, ce qui permet au développeur d'offrir le logiciel gratuitement ou à faible coût. Les revenus tirés de la publicité permettent ou incitent les développeurs à continuer de développer, maintenir et améliorer le logiciel.

Certains publiciels permettent à l'utilisateur de se débarrasser de la publicité moyennant un certain coût.

Un publiciel est considéré comme un logiciel malveillant lorsque le distributeur du logiciel n'indique pas clairement à l'utilisateur potentiel qu'il recevra de la publicité lors de l'utilisation du logiciel.

Extrait de wikipedia.org

Fake informatique

Sur les réseaux de téléchargement, les fakes sont des fichiers dont le contenu ne correspond pas au titre.

Ils sont placés de cette manière soit :

  • pour rire,

  • afin de décourager la contrefaçon, et là, le dépôt des fakes est assuré par les distributeurs ou les auteurs des œuvres et des logiciels.

  • pour infecter dangereusement l'ordinateur : il contiennent par exemple des virus ou des vidéos pornographiques (l'extension de fichier ne veut plus rien dire à ce moment-là, il faut se méfier de tout type de fichier).

Ces tentatives peuvent toutefois êtres avortées pour les sites en question proposant l'ajout de commentaires, permettant à certains utilisateurs d'avertir les autres.

Extrait de wikipedia.org

Happy slapping loi

L'art. 40 modifie la loi pour la confiance dans l'économie numérique (art. 6), en obligeant les FAI à prévenir l'« incitation à la violence » et les « atteintes à la dignité humaine ». Elle pénalise notamment le « happy slapping » : La peine prévue peut aller jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.

Le statut du « cameraman » n'était pas clairement défini. Cette loi crée un article 222-33-3 dans le Code pénal qui emporte deux conséquences à l'égard de la personne enregistrant les images d'atteintes portées à l'intégrité physique de la victime :

  • le prévenu est tout d'abord considéré comme complice légal de la personne se rendant coupable des atteintes à l'intégrité physique de la victime, s'exposant à l'application des mêmes peines que s'il se rendait coupable de ces actes de violence ;

  • le fait de diffuser l'enregistrement de telles images est par ailleurs érigé en infraction autonome, punie de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

Le troisième alinéa de cet article dispose qu'il n'est pas applicable « lorsque l'enregistrement ou la diffusion résulte de l'exercice normal d'une profession ayant pour objet d'informer le public ou est réalisé afin de servir de preuve en justice », excluant ainsi les journalistes couvrant d'éventuels événements violents, ainsi que la vidéosurveillance servant dans un cadre judiciaire, de toutes poursuites.

PEGI classification

Pan European Game Information est un système d'évaluation européen des jeux vidéo fondé pour aider les consommateurs Européens à s'informer de chaque type de jeux vidéo à l'aide de différents logos exposé sur leur boîte d'origine. Ce système a été utilisé pour la première fois dès avril 2003. Le système d'évaluation PEGI est désormais utilisé dans plus d'une trentaine de pays. Le système d'évaluation PEGI est composé de cinq catégories d'âge et de huit descriptions qui informent du contenu d'un jeu. Cette classification par âge n'indique pas la difficulté du jeu ni même les capacités requises pour y jouer.

En date de décembre 2011, PEGI a évalué plus de 18 000 jeux.

  • 50 % des jeux ont été évalués à « 3+ »,

  • 10 % à « 7+ »,

  • 24 % à « 12+ »,

  • 12 % à « 16+ »

  • seulement 4 % à « 18+ »4.

Extrait de wikipedia.org

ransomware

Un ransomware, ou rançongiciel, est un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles. Pour ce faire, un rançongiciel chiffre des données personnelles puis demande à leur propriétaire d'envoyer de l'argent en échange de la clé qui permettra de les déchiffrer.

Extrait de wikipedia.org

S-Z
Scareware

Le scareware alerte l'utilisateur par des messages indiquant que son ordinateur est infecté et peut, dans certains cas, simuler une infection en empêchant l'accès au bureau ou le lancement de certains logiciels de sécurité, notamment l'antivirus. L'objectif est de vous faire acheter un antivirus ou un logiciel.

Extrait de wikipedia.org

Serious games ou jeux sérieux

Un dossier complet sur les jeux sérieux est disponible sur : http://eduscol.education.fr/dossier/jeuxserieux

Spyware ou logiciel espion

Un logiciel espion (en anglais spyware) est un logiciel malveillant qui s'installe dans un ordinateur dans le but de collecter et transférer des informations sur l'environnement dans lequel il s'est installé, très souvent sans que l'utilisateur en ait connaissance. L'essor de ce type de logiciel est associé à celui d'Internet qui lui sert de moyen de transmission de données.

Extrait de wikipedia.org

Streaming

Le streaming (terme anglais, de stream : « courant », « flux », « flot »), lecture en continu ou diffusion en mode continu, désigne un principe utilisé principalement pour l'envoi de contenu en « direct » (ou en léger différé) depuis un serveur vers le client.

Extrait : wikipedia.org

DébutSuivantSuivant
AccueilAccueilRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)